CONSEILSGif singe secrétaire

Le guide du client perdu

Vouloir un site internet pour améliorer sa visibilité, communiquer sur son activité, ses événements, pour vendre… Bref, il y a des tas de raison qui peuvent vous motiver. Le problème c’est que l’on ne se sent pas toujours compétent en interne pour développer un site internet. Il y a donc une solution simple : faire appel à un prestataire ! Nous vous avons concocté un guide avec toutes les étapes de réflexions phares pour votre site.

Seulement pour externaliser la création du site internet, il faut tout de même avoir une idée du projet en formalisant un cahier des charges !

Étape 1 : Définir son besoin

Giphy
  • Quelle fonction aura mon site ? Informer, communiquer sur mon activité, un événement, mettre à disposition un catalogue dans l’optique de vendre, communiquer en interne ?
  • Pour quel type de site ? un site vitrine, institutionnel, d’e-commerce, etc ?
  • Quel est mon audience d’internaute : entreprises ou aux particuliers ? Quel est leur centre d’intérêt ? Quel est le volume de trafic espéré ?
  • Je souhaite que l’on me retrouve simplement avec mon nom ? par mot-clé ?
  • Dois-je faire un site multi-lingue ?
  • Est-ce que j’ai une charte graphique précise ou à construire ?
  • Ai-je une idée de l’arborescence (du plan menu) de mon futur site ?
  • Quel type de contenu va-t’il y être publié ? (vidéo, photo, ressources téléchargeables…)
  • Doit-il y avoir des éléments particuliers : intranet, fonctionnalités de paiement, moteur de recherche interne, blog, module d’inscription à une newsletter, relais de réseaux sociaux ?
  • Quelle est la prestation attendue ? (design, intégration, gestion du domaine et de l’hébergement,  migration de données, maintenance, accompagnement marketing pour être référencé SEO)
  • Y a-t-il une deadline stricte ou souple ?
  • Comment est-ce que je prévois de suivre le projet ? (rendez-vous physique, téléphonique, à quelle fréquence ?)

Étape 2 : Évaluer son budget

Giphy

Selon les besoins que vous aurez modélisé, le budget prévisionnel pourra varier. Hé oui, trop facile si on vous disait un seul prix ! Mais un site internet c’est comme acheter une voiture. On ne peut pas avoir une Ferrari pour 5 000€. Il faut déjà savoir si on achète du neuf (création de site web original) ou d’occasion (refonte d’un site existant). Ici on vous livre une fourchette de prix de ce qu’il faut compter comme budget minimum :

  • Pour un site e-commerce, comptez au moins 5 000€ HT
  • Pour un site vitrine environ 2 000€ HT pour un site single page, c’est-à-dire avec un menu déroulant avec des ancres.
  • Pour un site plus développé avec des animations et un bonne ergonomie, il faut compter plus, à voir selon ce que vous décidez de mettre en place (une création de template unique, un côté dynamique avec des animations de survol ou de bouton, etc). Comptez tout de même entre 4 000 et 5 000€.

D’ailleurs d’autres particularité sont à prendre en compte pour se fixer un prix :

  • La quantité de contenu (combien de pages seront à prévoir)
  • La quantité de contenu différent. En effet, plus la quantité de contenu change, plus c’est cher puisque la mise en forme du site (le gabarit) est différent. Cela prend plus de temps que s’il y a plusieurs pages avec la même mise en forme, ce n’est que de la simple duplication.
  • le dynamisme du site : plus il y aura d’interactivité que ce soit en survol ou sur des boutons, plus la prestation augmentera.
  • les fonctionnalités supplémentaires.
  • L’hébergement et la maintenance qui varient selon si c’est un gros ou un petit site.
  • Le délai : car si le délai de livraison est court, votre projet doit passer avant les autres en cours et cela est facturé plus cher. Alors qu’un délai modéré suivra son court naturellement et sans surcoût.

C’est pourquoi nous vous conseillons de regarder sur les sites de comparateur qui proposent des devis ou tout simplement comment à voir cela avec votre prestataire.

Étape 3 : Choisir son prestataire

Giphy

Après avoir suivi les 2 premières étapes de formation du besoin et d’évaluation du budget, vous êtes prêt à trouver un prestataire. Vous pouvez choisir entre une agence de communication ou bien un freelance

  • Le Freelance à l’avantage, si vous êtes un particulier, d’être moins cher qu’une agence de communication puisqu’il ne paye pas de TVA. L’inconvénient, c’est que part définition, un freelance est « free », libre donc. Il peut décider d’avoir une vie de digital nomade. Il peut partir à l’autre bout du monde durant la réalisation de votre site. Dans ce cas, la gestion du suivi peut être plus difficile.
  • L’agence de communication quant à elle est un peu plus onéreuse. Cependant, elle dispose de plus de ressources humaines en interne et donc plus de compétences pour améliorer votre livrable. De plus, une agence de communication est plus stable et difficile à dissoudre, elle peut paraître plus sûre.

Puisqu’il n’est pas toujours facile de trancher entre un freelance ou une agence de communication, vous pouvez vous renseigner du budget sur des sites de comparateurs ou de devis. Dans un article précédent, on vous rappelle les 7 questions à poser pour connaître votre prestataire de communication. Libre à vous ensuite de le choisir selon ses réalisations, sa méthode de travail, sa fourchette de prix, son accueil ou encore les valeurs qui fondent sa société.

Vous avez désormais toutes les clés en main pour préparer votre cahier des charges et formuler votre commande auprès de votre prestataire.

Pour plus d’articles sur le même sujet, nous vous recommandons la rubrique Conseils de Yellow Tree !